Conseil n°1 TDAH: encouragez le!

Publié le par Anthenea

Conseil numéro 1 : encourager les bons comportements

Les petits loulous TDAH ont ce problème majeur qu’ils se font tout le temps gronder, punir, mettre au coin. Souvent ils commencent à se sentir rejeté, ou même nuls ! Et pourtant leur comportement ne nous le laisse pas toujours le percevoir.

Mon grand chéri paraît si fier, si sûr de lui, il me dit qu’il est le plus fort de la classe. Mais il ne se met jamais en situation où il ne pourrait pas être meilleur que les autres, quand il arrive pas il enquiquine les autres. Exemple typique il va aller piquer la balle au football parce qu’il ne sait pas jouer. Il n’ose pas se mettre dans le jeu, parce qu’il ne se sent pas assez bon par rapport aux autres, mais il veut jouet et ne sais pas comment s’intégrer. Du coup il rigole et prend la balle comme un gamin de 5 ans (il en a 8) et ricane. L’effet qu’il souhaitait (se faire intégrer, jouer) n’est pas du tout celui déclenché. Les autres enfants s’énervent.

Donc voilà, il a l’air sûr de lui, il répond, il s’oppose et ceci malgré toutes les punitions et remontrances mais en fait au fond il a une très mauvaise estime de lui-même. Et il met la barre très haut.

C’est là que le rôle de parent devient très difficile. Parce que même si la moutarde monte il faut essayer souvent d’identifier la cause du comportement. Le vrai pourquoi derrière tout ça. Ensuite, on tombe souvent avec ces enfants dans des cercles infernaux et répétitifs tout au long de la journée : mauvais comportement, punition, pleurs/cris, fin de la punition, mauvais comportement, …. L’objectif est ici de réussir à briser ce cercle infernal ! Il rend la vie insupportable. On se demande à ce moment pourquoi on a fait des enfants. Et tous les membres de la famille en pâtissent.

Voici un premier conseil à appliquer : on félicite chaque minute qui se passe bien. Parce que souvent on oublie que pendant un moment cela s’est bien passé. C’est donc surtout de l’encouragement positif qu’il faut mettre en place plutôt que des punitions (qui doivent toujours avoir lieu pour certains comportements). Avec pourquoi pas de mini récompense (10 minutes de télé si cela se passe bien pendant les courses, en précisant ce que cela veut dire se passer bien !!!!).

Charlie était puni tous les jours à l’école. Il avait tous les jours de punitions. Suite à nos discussions la maîtresse a fait un effort. Sur les comportements qu’il ne peut pas maîtriser elle laisse de la marge (bouger sur sa chaise, se lever, être agité dans la colonne). Et tous les jours, si une matinée ou une après-midi se passe bien elle le félicite. Nous avons fait pareil à la maison. Si pendant 30 minutes il lit un livre correctement, si le repas se passe bien, etc. il est félicité. Cela a bien apaisé la famille. Charlie est devenu plus serein.

Ce n’est qu’un début et il y a encore beaucoup de problèmes mais c’est vrai qu’objectivement, lorsqu’on regarde sa journée, il passe son temps à se faire engueuler (encore maintenant).

Pour l’estime et pour stimuler les comportements positifs il faut à chaque fois les relever et les encourager !

Publié dans TDAH

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article