TDHA - culpabilité et diganostic

Publié le par Anthenea

Mon grand garçon a toujours été très turbulent. Quotidiennement il me faisait perdre mon calme. Véritable tornade, impulsif, il s'opposait, discutait, courait où il ne fallait pas. Avec les années cela s'est légèrement amélioré mais il reste un petit garçon difficile.

Depuis le début de l'école son comportement a posé problème. Les maîtresses s'étaient succédées et jusque là elles avaient trouvé comment faire avec lui. Il faut dire qu'il était encore petit, il avait une certaine marge.

Mais, à bientôt 9 ans, son agitation n'était plus tolérable en classe. Il se lève, répond avant les autres, coupe la parole, se balance sur sa chaise, est brusque, court, pousse. On m'a alors demandé de faire un bilan, pour voir si il était HP (Haut potentiel). C'est alors que le diagnostic est tombé. Non il n'est pas HP. Certes il est intelligent mais en fait il a un TDHA, déficit d'attention avec hyperactivité. 

C'est le choc. La tristesse, la déprime. Cela va être plus dure pour lui ces prochaines années. Je me demande si il va s'intégrer, réussir à étudier et à réaliser ses rêves. Trouver un travail qui lui convient et se contrôler pour se faire des amis!

Il va falloir que l'on change notre manière de l'éduquer, de lui faire apprendre. On va devoir mettre de nouvelles stratégies en place au quotidien.

D'un côté on s'en doutait. Mais un premier bilan à 6 ans avait écarté ce trouble et nous avait rassuré à l'époque. Et voilà qu'en fait c'est ça.

En tant que maman je culpabilise. Est-ce que c'est de ma faute? Est-ce que j'ai mangé, bu, respiré ce qu'il ne fallait pas. Et toute les fois où on s'est énervé, allant jusqu'à lui donner tous les noms d'oiseaux qui nous passaient par la tête alors que lui n'y arrivait pas, n'y pouvait rien. 

Quand on se penche sur les causes, la listes est longue. Souvent héréditaire,  on incrimine également les métaux lourds, notamment le mercure pendant la grossesse. Des expositions au plomb pendant la petite enfance, des chutes sur la tête. En gros la vie! Difficile à cette époque de ne pas respirer du plomb, manger du mercure (vive le poisson), tomber pour un petit enfant. Donc de ce côté là il faut aussi déculpabiliser.

Le TDAH est un symptôme qui semble de plus en plus fréquent et dont on affuble de plus en plus souvent nos enfants. C'est une étiquette à laquelle il ne faut absolument pas que l'enfant s'identifie car ce n'est pas lui! ce sont des caractéristiques plus présentes chez lui que chez d'autres. Et encore, si il était né il y a 40 ans il serait juste turbulent.

Publié dans TDAH

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article